Partenaires

Logo CEREGE Logo UMR 7044
CNRS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Thèmes de recherche et description des travaux par tâche > Thèmes de recherche > Innovation spatiale

Innovation spatiale

  • Le projet DIKIDA a été construit autour du thème de l’innovation spatiale (sociale, économique, culturelle, politique). Du XIVe au VIe s. av. J.-C., les communautés humaines installées dans la Crète centrale ont connu des mutations spatiales importantes, principalement en raison des changements de nature politique et économique. Le système palatial mycénien, qui s’était développé dans l’île pendant deux siècles (XIVe-XIIIe), disparut. La plupart des établissements furent abandonnés et une nouvelle organisation territoriale se mit en place, caractérisée notamment par la parcellisation et la fragmentation des communautés qui s’installèrent surtout sur les hauteurs, prémices des cités grecques.
  • De nouvelles dynamiques économiques, sociales et politiques débutèrent, aussi en raison de l’arrivée de nouvelles populations qui se mélangèrent aux Minoens et aux Mycéniens arrivés dans l’île dans le courant du XVe s. av. J.-C. Si les « Peuples de la Mer », mentionnés dans les sources égyptiennes [1], restent encore insaisissables, l’arrivée des Doriens est clairement attestée par le dialecte des inscriptions crétoises, datées à partir des VIIIe - VIIe s. av. J.-C., et par les sources littéraires. Les données archéologiques en outre montrent les traces de la présence dans l’île de Levantins (marchands et artisans) probablement tout au long des Dark Ages (XIe - IXe s. av. J.-C.). Les innovations spatiales observées, conséquences de ces changements et étroitement liées à la topographie et à la nature géomorphologique de la Crète, touchent aussi aux thèmes de l’acculturation et des échanges culturels qui marquèrent profondément l’île au passage de l’Âge du Bronze à l’Âge du Fer.

[1] Sandars 1985 ; Barako 2003.